Impression écologique : quelles normes et quels labels sont-ils exigés ?

Avec l’envie de revoir à la baisse leur action négative sur l’environnement et de répondre aux exigences d’une clientèle adepte du système de recyclage, de plus en plus de professionnels adopte la solution d’impression écologique. Ils s’offrent à cet effet des matériels et consommables labellisés et répondant aux normes exigées. Le choix se divise en 3 grandes parties : papier, encre et imprimante.

Le choix de papier

Le choix du papier écologique est la décision la plus importante que vous prendrez lorsqu’il s’agit de créer un excellent document à partir d’une impression au respect de l’environnement. Cela peut avoir des impacts sur la qualité du produit mais également au niveau du coût.
Un papier certifié FSC ou Forest Stewardship Council est l’un des choix les plus conseillés sur le marché. Ceci étant dû au fait que le produit est issu d’une forêt bénéficiant d’une gestion durable. Le système est que lorsqu’un arbre est coupé, un autre va être replanté.
L’autre choix est le papier ayant une certification PEFC. Cette dernière est octroyée aux personnes ayant une forêt bien gérée. Une solution très prisée est le papier recyclé qui est généralement disponible en une série de gamme et de qualité. Ce type de papier est reconnu pour sa blancheur et son fin épaisseur.

Le choix d’encre

Les encres à base d’huile ne sont pas très à favoriser si vous souhaitez participer aux actes servant à protéger l’environnement. L’alternative écologique consiste en l’utilisation d’une encre à base d’élément végétal. Ceci peut être fabriqué à partir d’une variété d’huiles végétales telles que: le soja, la noix de coco ou le blé.
L’encre végétal prend plus de temps à sécher, mais n’émet que 2 à 4% de COV environ dans l’atmosphère, ce qui est nettement moins que les encres à l’huile. Les huiles végétales ne sont pas dangereuses et sont en outre une ressource renouvelable. De plus, il est facile d’éliminer les encres à base végétale lors du recyclage. Par conséquent, les déchets toxiques sont bien moins importants.

Le choix d’imprimante

Sans aucun doute, l’impression est souvent inévitable dans une entreprise. Dans le cas où vous voulez devenir plus écologique, vous devez surement vous assurer que vous ayez, à côté des encres biologiques, une imprimante efficace. Vous devez tenir compte du taux auquel une machine utilise des consommables, s’il offre des paramètres de faible consommation d’énergie et s’il est capable d’imprimer des documents recto verso.

Comment les toners écologiques réduisent-ils l’empreinte environnementale ?
Les encres végétales sont-elles une vraie solution écologique d’impression ?