Quelle imprimante 3D vous convient le mieux ?

imprimante 3D

L’imprimante 3D professionnelle est un équipement de haute technologie qui utilise une technique d’impression unique pour recréer des objets réels en 3D et monochromes ou colorés. En effet, contrairement à la fabrication soustractive, cette nouvelle technologie utilise des procédés pour fabriquer des objets de grande taille empilés par couche grâce à la modélisation 3D.

Les différents types d’imprimantes 3D disponibles !

Actuellement, il existe une large gamme d’imprimante 3D professionnelle. Il s’agit notamment des imprimantes 3D ouvertes, des imprimantes 3D fermées, des imprimantes 3D SLA, des imprimantes 3D SLM, des imprimantes 3D EBM, des imprimantes 3D SLS, des imprimantes 3D polyjet, des imprimantes 3D à stratification et des imprimantes 3DP.

Le modèle 3Dimentional Printing imprime des pièces 3D dans un mouvement rotatif. Il est populaire auprès des professionnels des secteurs de la consommation, de l’automobile, de l’aérospatiale, du génie mécanique et des sciences de la vie. Le modèle 3D non propriétaire s’adapte aux bobines non serrées ou standard et peut reproduire un objet de couleur réelle. Le modèle 3D propriétaire se caractérise par la possibilité de fixer des filaments de qualité et par l’uniformité des formes et des couleurs. Quant au modèle 3D stratifié, il est appliqué à la fabrication d’organes, de cartilages, de muscles ou d’os.

Il existe également le modèle 3D en stéréolithographie qui utilise un laser dirigé par des miroirs relevés au niveau de galvanomètres pour solidifier la résine photosensible. Ce modèle est très recommandé pour la reproduction d’objets d’utilisation finale. Le modèle 3D Selective Laser Melting reproduit des pièces métalliques telles que des couronnes dentaires ou autres. Il est très prisé dans les secteurs médicaux et aéronautiques. Le modèle 3D frittage poudre par laser utilise une poudre à durcir par un faisceau laser sur des supports physiques (tels que des composites, du polyamide, etc.). Le modèle de photopolymerjetting 3D utilise la pulvérisation du matériau et une lampe ultraviolette comme lumière placée dans la tête d’impression pour durcir la résine liquide. Quant au modèle de fusion 3D Electron Beam Melting, il utilise la fusion par laser ou par faisceau d’électrons pour solidifier la poudre de métal ou de plastique et créer une finition solide,

Comment fonctionne une imprimante 3D ?

Une imprimante 3D professionnelle utilise de nombreux procédés et logiciels de conception pour reproduire un objet réel selon votre commande. Parmi les procédés, on trouve : le procédé Fused Deposition Modeling, le procédé de stéréolithographie, le procédé Selective Laser Sintering, le procédé DLP, le procédé MJP, le procédé Direct Metal Laser Sintering, etc.

  • Le procédé FDM ou dépôt de filaments : fait fondre de l’ABS ou du PLA à une température moyenne de 200oC et passe par des extrudeuses pour obtenir un matériau fondu permettant de reproduire couche par couche une forme désirée,
  • Le procédé de stéréolithographie : examine le fichier CAO avant d’utiliser le laser pour travailler les matériaux et créer de véritables objets avec un rendu très précis et fin,
  • Le procédé SLS : travaille avec de la poudre blanche de polyamide et de nylon qui sera fusionnée par un laser avec précision. A la fin, il faut brosser et poncer manuellement pour embellir la pièce imprimée,
  • Le procédé DLP : est une technique d’impression 3D qui utilise un projecteur pour immobiliser les photopolymères afin de réaliser de petits objets à usage final,
  • Le procédé MJP : utilise une lampe à ultraviolets pour immobiliser les photopolymères. En outre, les matériaux et les supports sont utilisés pour imprimer des objets avec précision et rapidité,
  • Le procédé DMLS : fait fondre une poudre métallique à une température supérieure à 1 510 o Il faut aussi ajouter à cela l’utilisation d’un rouleau écarté de 0, 0004 pouces, la poudre fondue placée sur un plateau et frittée par un laser pour créer la forme commandée…

Les caractéristiques d’une imprimante 3D !

Une imprimante 3D professionnelle est une révolution industrielle qui s’est popularisée depuis les années 2000.

Elle emploie alors différents matériaux (polyamide, métal, plastique, liquide, etc.) et supports pour imprimer facilement vos données numériques.

Ensuite, elle est caractérisée par les éléments suivants :

  • L’aspect cassant ou élastique ou rigide ou flexible,
  • L’aspect magnétique inerte et temporaire,
  • La couleur réactive aux UV, la diversité des couleurs,
  • L’aspect abrasif, dur et pâteux,
  • L’aspect cassant, élastique, rigide ou flexible,
  • L’aspect opaque ou translucide ou transparent,
  • Les matériaux précontraints ou gazeux ou les semi-conducteurs positifs ou négatifs ou neutres.

Aussi, cette technologie est largement utilisée dans les domaines suivants : l’agriculture, l’aéronautique, l’alimentation, le militaire, l’architecture et le bâtiment, la médecine, la musique, etc. Par ailleurs, contrairement à la fabrication soustractive, celle-ci utilise généralement de l’énergie, des matériaux et un modèle CAO. De plus, chaque modèle a sa propre technique d’impression 3D ! Comme : la fusion sur lit de poudre, le frittage, la photo-polymérisation, la photoréticulation, la projection de liant, l’extrusion de matériaux, la projection de matériaux, la stratification de feuilles, le dépôt d’énergie concentrée, l’impression sur sable, l’impression sur verre, l’impression sur jardin, l’impression alimentaire, le FAI, l’impression sur tissu vivant, le laser factory, etc.

Des conseils pour choisir la meilleure imprimante 3D !

Pour obtenir la meilleure imprimante 3D professionnelle veuillez adopter les critères suivants.

Premièrement, utilisez toujours le bouche-à-oreille pour obtenir une imprimante 3D de qualité. En outre, vous devez comparer les prix pour obtenir la moyenne. Ensuite, définissez le budget que vous voulez dépenser, le type d’imprimante, la marque et la technique d’impression 3D que vous souhaitez. Ensuite, analysez bien : sa réputation, sa disponibilité, sa géolocalisation, les conditions générales de vente (conditions de remboursement, conditions de paiement, conditions de livraison, etc.), la sécurité et la rapidité du paiement, la qualité du service client, la disponibilité, la gratuité de l’installation du pilote,

Par ailleurs, vérifiez ses caractéristiques techniques : la vitesse d’impression (300mm/s voire plus), la tête d’impression, la précision (en fonction de la géométrie, du matériau, du post-traitement, du sens d’impression, de la taille de l’objet, etc.), les procédés ou techniques d’impression 3D, les propriétés du matériau (couleur, conformité aux normes médicales, résistance mécanique, résistance à la chaleur, visuel, etc.), le volume d’impression, l’esthétique de la pièce (aspect, couleur, texture, etc.), l’ergonomie, la durabilité, etc.

Travaux d’impression publicitaire : contacter un spécialiste à Toulouse
Comment imprimer à partir d’une imprimante multifonction ?